Nantes – Orléans: la Loire à vélo

Dimanche 25 juillet, 7H 26, le train « le Ligérien » quitte Orléans pour Pornic. Peu de voyageurs à cette heure, et nous avons pu installé nos vélos chargés de sacoches sans difficulté dans un wagon prévu à cet effet. Blois, Tours, les nouveaux voyageurs restent en nombre limité. En revanche, au delà, et notamment à partir d’Angers, nous sommes rejoints par des familles qui partent une journée à la mer.  Certains devront même voyager debout.

10H, Nantes. Ouf ! On descend les vélos et on se fraie un chemin dans la gare très animée. Juste une centaine de mètres pour rejoindre l’hôtel, garer les vélos et récupérer la chambre déjà disponible. Cela permet de ranger nos bagages et d’être à l’aise pour une visite de la ville.

Fin de matinée consacré à une marche le long de l’Erdre, sous un ciel un peu gris. Déjeuner dans une rue piétonne de Nantes non loin de la cathédrale. Le resto, « chez l’huître », nous permet de déguster d’excellentes huîtres suivies de sardines marinées avec salade et petites pommes de terre sautées, accompagné d’un cidre bio bien frais . Une adresse que nous vous conseillons lors d’un passage à Nantes.

En route pour la visite de la belle cathédrale, entourée de vestiges moyenâgeux. A la sortie, le petit train touristique nous attend pour une ballade découverte de Nantes de 45 minutes.

L’après-midi se terminera dans un pub irlandais, avec une bière pour se donner du courage pour le lendemain.

Le retour à l’hôtel permet d’étudier le trajet du lendemain, et notamment comment rejoindre le bord de Loire en quittant la ville.

L’aventure nous mènera de Nantes à Orléans en 5 étapes sur un total de 420 kms. De prochains articles détailleront ces étapes, qui nous ont permis de découvrir avec plaisir faune, flore, paysages, et de faire des rencontres enrichissantes,  …

A tous ceux qui nous interrogent sur notre préparation, nous ne pouvons que répondre qu’elle était quasi inexistante. En effet, notre pratique du vélo se limite à notre pratique utilitaire, c’est-à-dire quelques aller-retour jusqu’au centre d’Orléans. Et nous avions fait un test l’an dernier de 130 kms en 2 jours jusqu’aux abords de Tours. Si j’ai investi dans un classique VTC, Marie-Thérèse a tenu à garder son vélo de ville.

Résultat, pas de difficulté particulière, et nous vous engageons à tenter l’expérience. Notre conseil avec l’expérience, est de limiter les étapes à une soixantaine de kms, afin de profiter à fond des après-midis pour plus de visites et de découvertes. Le parcours demande une condition physique acceptable mais pas exceptionnelle, et est accessible à des enfants à partir de 12 ans, à notre avis. Il est encore en cours d’amélioration pour supprimer les dernières portions où l’on cohabite avec des véhicules fréquents.

Cette expérience nous a mis d’autres idées plein la tête : faire l’autre partie de la Loire, le tour de la Bretagne, le chemin de Saint Jacques à vélo, ….

Nous restons à la disposition de ceux qui sont tentés par l’aventure, pour donner de plus amples informations.

Cette entrée a été publiée dans Découverte, Randonnée, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Nantes – Orléans: la Loire à vélo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>